Programme KIX du PME : 22 projets capables de répondre aux défis de l’éducation, sélectionnés

À la suite de quatre appels à propositions régionaux lancés entre juillet et septembre 2020 dans le cadre du Programme de partage de connaissances et d’innovations (KIX) du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), 22 projets ont été sélectionnés pour générer et mobiliser des connaissances en vue de relever des défis politiques communs et de renforcer les systèmes éducatifs nationaux dans les pays partenaires. Mis en œuvre par le Centre de recherches pour le développement international du Canada, le partage de connaissances et d’innovations (KIX) du PME met en relation l’expertise, l’innovation et les connaissances des partenaires du GPE pour aider les pays partenaires à construire des systèmes éducatifs renforcés, accélérant ainsi les progrès vers la réalisation de l’ODD 4.

Pake Steeves GODSON      
source PME      

Le mécanisme de Partage de connaissances et d’innovations (KIX) du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) est une entreprise conjointe du PME et du  Centre de recherches pour le développement international (CRDI) qui, fondamentalement, vise à relever le défi de la crise l’apprentissage et renforcer les systèmes d’éducation dans 68 pays partenaires. Le PME apporte son réseau de partenaires engagés et expérimentés en matière de soutien de la planification sectorielle améliorée, de la mise en œuvre et du renforcement des systèmes ; le CRDI apporte quant à lui sa riche expérience en matière de soutien et de diffusion de la recherche et l’innovation dans le but de bâtir des sociétés plus saines, équitables et prospères dans le monde en développement.

Avec un budget combiné de près de 20 millions de dollars, les financements régionaux permettront de :

  • développer des connaissances sur les solutions innovantes aux défis politiques communs aux pays partenaires du PME  et sur la manière dont leurs impacts positifs peuvent être appliqués à d’autres contextes ;
  • soutenir l’utilisation de ces connaissances dans et à travers les systèmes éducatifs pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques, des pratiques et des technologies ;
  • renforcer les capacités à générer et à utiliser les connaissances et l’innovation pour l’éducation.

Chaque appel à propositions a été conçu pour répondre aux défis communs des politiques éducatives des pays partenaires du PME dans chacune des quatre régions où KIX opèrent : Amérique latine et Caraïbes ; Afrique orientale et australe (Afrique 19) ; Afrique occidentale et centrale et océan Indien (Afrique 21) ; et Europe, Asie et Pacifique.

Pour recenser ces difficultés, les quatre pôles régionaux du KIX ont mené un processus de mars à juillet 2020 dans les pays partenaires, afin d’identifier les priorités politiques dans leur région. Des acteurs de l’éducation, gouvernementaux et non-gouvernementaux, et des experts régionaux ont été consultés dans le cadre de ce processus. Des plans sectoriels et des analyses régionales de l’éducation ont également été évalués.

Financements octroyés dans le pôle Afrique orientale et australe (Afrique 19)

Les priorités recensées pour cette région sont les suivantes : renforcer l’encadrement et le soutien en cours d’emploi des enseignants ; accroître l’accès aux soins et à l’éducation de la petite enfance pour les enfants ruraux et marginalisés ; accroître l’accès à une éducation de qualité pour les enfants des milieux ruraux et marginalisés et ; renforcer l’usage des évaluations de l’apprentissage.

Parmi les projets sélectionnés figurent :

  • Mettre à l’échelle un programme de soutien social et de mentorat dirigé par des jeunes afin d’améliorer la qualité de l’éducation des filles marginalisées en Tanzanie, en Zambie et au Zimbabwe
  • Le projet « Retour à l’école » (Back2School) : Mise à l’échelle d’un modèle d’apprentissage accéléré pour les filles non scolarisées dans les communautés rurales d’Éthiopie, du Kenya et de Tanzanie
  • Une étude comparative des programmes d’éducation accélérée et des modèles d’éducation centrés sur les filles au Ghana, au Nigeria et en Sierra Leone
  • Renforcer l’encadrement et le soutien en cours d’emploi et en milieu scolaire auprès des enseignants
  • Adaptation de l’évaluation dans les politiques et l’apprentissage (ADAPT) : Les compétences du 21e siècle chez les adolescents au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie
  • Le projet d’apprentissage précoce inclusif à domicile.

Financements octroyés dans le pôle Afrique occidentale et centrale et océan Indien (Afrique 21)

Les priorités recensées pour cette région sont les suivantes : améliorer la qualité de la formation initiale et continue des enseignants ; renforcer l’offre d’opportunités pour les enfants et les jeunes non scolarisés ; promouvoir l’égalité des genres et la réussite scolaire des filles et ; soutenir un enseignement et un apprentissage de qualité dans des environnements multilingues.

Parmi les projets sélectionnés figurent :

  • Améliorer les connaissances sur les normes de genre pour promouvoir l’égalité des genres dans les écoles en Afrique
  • Le modèle d’école sensible au genre du Forum des éducatrices africaines comme réponse innovante au défi de l’égalité des sexes 
  • La formation des enseignants en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) et l’enseignement destiné aux élèves du primaire
  • Un nouveau modèle de classes passerelles pour améliorer l’apprentissage des enfants et des jeunes non scolarisés
  • Améliorer le perfectionnement professionnel des enseignants communautaires à l’ère numérique
  • Renforcement des systèmes d’apprentissage bilingues et multilingues en Afrique francophone.

La mise en œuvre de tous les projets débutera dans les prochains mois, après la finalisation du contrat de financement.

Laisser un commentaire