Enseignement supérieur à l’ère de la COVID19 : Innover, s’adapter ou disparaître.

« Construire des universités résilientes basées sur la technologie, maintenant ! »  tel est le thème central de la commémoration cette année de « la Journée des universités africaines », célébrée chaque année pour souligner les contributions du secteur de l'enseignement supérieur au développement du continent africain et se remémorer le jour de la création de l'Association des Universités Africaines (AUA) le 12 novembre 1967.Un thème qui sonne plutôt comme une alerte, une invite express à examiner au mieux, les effets de la pandémie de COVID-19 sur l'enseignement supérieur, et le besoin urgent pour les universités, de trouver des moyens d'améliorer les modes de prestation de l'éducation, en particulier sur la base des expériences et des innovations qui sont ressorties positives à l’ère de la pandémie.  Ainsi donc, les universités sont contraintes à de grands changements et/oud'adaptation à la « nouvelle normalité » collective imposée par la pandémie.

Vous devez être identifié pour accéder au contenu de cet article. Cliquez ici pour vous connecter en tant que membre du site!