La semaine du PGI Cocktail+ étape du Sénégal: pari gagné

Comme nous l’avions annoncé, le Sénégal a accueilli du 15 au 18 juin 2021, la première édition de la semaine du PGI Cocktail+ ; une nouvelle approche communicationnelle des promoteurs qui consiste a passé au-delà des média, de la presse classique, pour aller au contact des acteurs, partenaires et décideurs de l’éducation, pour des échanges plus directs. Pour cette première édition, les différentes parties peuvent se frotter les mains. Les uns convaincus que le message a passé, les autres comblés d’avoir appris et surtout compris la nécessité pour eux d’adopter Le PGI Cocktail+ face aux difficultés récurrentes des recteurs et autres chefs d’établissement dans la gestion de leur université (ou établissement) et des pays dans leur gestion du secteur de l’éducation pris globalement.

                                                                                  Brice ASKY

Il s’agit en effet d’une expérience qui n’est pas gagnée d’avance, tant dans son organisation que dans son déroulement. C’est donc un pari gagné que de réussir à tenir un tel rendez-vous.

Directeurs d’établissement, Recteurs et Présidents d’universités ou leur représentant, des cadres des ministères de l’éducation et autres partenaires étaient invités à prendre part aux diverses activités de la semaine au cours de laquelle se sont déroulées plusieurs rencontres interpersonnelles pour information, démonstrations et aussi témoignage de l’université de Ziguinchor notamment.                                

Il est ainsi clairement apparu que le PGI Cocktail+ correspond bien aux besoins des établissements d’enseignement supérieur tant publics que privés. Y compris pour certaines  fédérations d’établissements comme l’UCAO (7 établissements dans 7 pays différents) ou comme les nouveaux ISEP du Sénégal.

En effet le PGI Cocktail+ permet aussi bien la gestion intégrée et unifiée d’un seul établissement que de tous ceux d’un même pays ou encore de tout regroupement (fédération) d’établissements. Ceci s’effectuant sous forme de Cloud spécifique idéal pour encadrer et structurer les enseignements indifféremment à distance ou en présentiel.

C’est un PGI Cocktail+ « Winner of the 2019 Elite Award », la plus haute distinction, au  congrès EUNIS (European University Information Systems) tenu  en Norvège du 04 au 07 Juin 2019, pour un article qui raconte l’expérience malienne de gestion intégrée de l’ensemble de ses établissements d’enseignement supérieur, du PGI/ ERP (Progiciel de Gestion Intégrée) plus connu sous la dénomination Campus Mali.

PGI Cocktail+, une gestion intégrée, homogène et unifiée de TOUT le secteur éducatif

La gestion d’un système d’information (SI) est dite intégrée lorsque le SI est partagé par tous les acteurs dudit système où chacun dispose de son propre vue du SI (un peu comme une fenêtre sur un paysage on n’en voit qu’une partie mais elle est issue d’un paysage unique et vivant. Aussi, pour le maintien de la cohérence du SI, les acteurs sont connectés en mode synchrone c’est à dire en réseau pour l’exécution synchrone des processus de gestion et traitements associés. Une transversalité et un décloisonnement induits, particulièrement structurants.     
Le PGI Cocktail+ / ScolariX+ dans sa version “Full Web” développée initialement pour le Mali n’est plus un logiciel européen, mais bien un logiciel refondu à 100% en Afrique et en premier lieu au Mali où il s’applique à tout le secteur de l’enseignement supérieur public.
Il s’agit d’un niveau d’informatisation unique en Afrique francophone et pas que! et pourtant ses coûts de mise en œuvre et d’exploitation sont particulièrement bas relativement à son niveau d’intégration très élevé et à sa capacité de pilotage temps réel.

Cette approche permet d’élaborer une architecture logique particulièrement souple permettant de gérer autant d’établissements d’enseignement supérieur que nécessaire tout en permettant l’autogestion et l’autonomie de chacune des institutions d’enseignement supérieur participant au Cloud.

Chaque établissement autonome du Cloud dispose de sa propre instance (virtuelle) dédiée du PGI, lui permettant ainsi de disposer de son propre système d’information. La séparation des données privées et la sécurité de l’infrastructure étant, bien entendu, assurées.
Ainsi tous les établissements dispose du même outil logiciel permettant une gestion homogène, intégrée, collaborative et autonome tout en offrant des capacités de pilotage temps réel locales (niveau établissement) et globales (niveau “fédéral”) ainsi qu’un environnement numérique de travail riche et moderne pour chaque étudiant et personnel.
A noter que ces établissements (du même Cloud) partagent un référentiel unique des individus, des étudiants, du personnel, du patrimoine, des structures (organisations), des formations et de toute information à caractère transversal dans le système d’information comme par exemple les nomenclatures.

C’est aussi un outil interopérable avec les autres modules / applications tiers de l’organisation (Compta externe, Paie externe, …)

Au Mali, cet outil est utilisé pour l’ensemble des universités (5) et des grandes écoles (4) publiques. C’est une première en Afrique francophone et à ce propos, le Recteur Moussa Djiré de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako évoquera trois vertus essentielles de l’outil :

« La première qui réside dans  le caractère global et systémique du progiciel PGI Cocktail+. Cela s’exprime à travers la création d’un espace de travail numérique complet prenant en compte toutes les préoccupations, académiques, pédagogiques, administratives et patrimoniales des gestionnaires universitaires. Cet espace englobe aussi bien les offres de formation, la gestion de la scolarité, y compris les inscriptions en ligne, la confection des cartes d’étudiants fiables que la mise en place d’une base de données pour la gestion des ressources humaines et l’accès aux ressources bibliothécaires numériques.

La seconde vertu concerne la possibilité de génération à temps réels des statistiques fiables sur différents indicateurs retenus. De ce fait, le progiciel constitue un outil efficace d’information et de suivi  des différents pans de la gouvernance universitaire, de la progression du taux des   inscriptions  aux sorties de promotions.

Enfin, la troisième réside dans la souplesse et l’adaptabilité constante du progiciel. La conception du programme est telle, qu’elle permet de prendre en charge les nouveaux besoins et problématiques qui apparaissent sans cesse  dans le champ de la gouvernance universitaire ».

Une quatrième vertu pourrait même être ajoutée, en cette période particulière de pandémie, c’est la capacité d’un tel système d’information totalement intégré de disposer d’un potentiel immédiat de virtualisation des enseignements et de la gestion. De même l’accès aux ressources numériques tiers notamment est particulièrement simplifié grâce au SSO (Single Sign On) CAS (Central Authentication System) livré de base avec le PGI Cocktail+.

Un PGI Cocktail+ qui permet d’assurer les enseignements à distance

                                                                                                  A suivre …

Laisser un commentaire